OMS et pandémie de grippe A H1N1:

Une réputation presque blanchie, mais...

OMS et pandémie de grippe A H1N1:

Margaret Chan, qui est à la tête de l’Organisation mondiale de la santé, s’est exprimé hier sur la question d’une enquête qui avait pour but de trancher la question à savoir s’il y avait eu, entre autres choses, lobbying des pharmaceutiques dans les décisions de l’OMS au sujet de la pandémie de grippe A H1N1.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Médecine générale | Médicaments | Santé physique | Santé publique |  |  |  |  |  |  |

Margaret Chan s’est exprimé1  sur le rapport préliminaire hier. Dans cette enquête, on ne semble pas parler de lobbying et d’intrusion des pharmaceutiques, mais l’OMS devra clairement changer quelques habitudes afin de ne pas laisser planer de possibilités de conflits d’intérêts.

Selon le rapport préliminaire, l’OMS aurait bien fait son travail en déclarant une pandémie  et elle n’est pas à blâmer pour la faible intensité de celle-ci. Il faut savoir qu’on accusait l’OMS d’avoir déclaré une fausse pandémie sous la pression des pharmaceutiques afin d’enrichir ces dernières. Sur ce point toujours, l’OMS ne serait pas à blâmer et elle aurait agi correctement, selon l’enquête.

Finalement, il n’en demeure pas moins que la pandémie a été très faible et que, pour le moment, il faut rappeler qu’un des vaccins, le pandemrix, pour prévenir la grippe A H1N1, est très fortement soupçonné de multiplier par quatre les risques de développer la narcolepsie chez les enfants et les adolescents. Encore aujourd’hui, cette nouvelle est en première page des journaux, fait la une à la télé et à la radio en Suède, mais c’est le silence dans le reste du monde.

Pourquoi les médias de masses sont si enclins à nettoyer la réputation de l’OMS, mais ne présentent pas l’autre côté de la médaille? Étrange, parce que lorsqu’on a rien à cacher, les médias devraient aussi parler des mauvais coups.

Notes et références

  1. OMS []
  1. cauchois dit :

    apres les 200 cas de narcolepsie avec le pandemrix, il y a maintenant l’émergence du syndrome de fatigue chronique ou syndrome de la guerre du golf.je suis avec quelques milliers d’européens atteint de cette maladie auto immune neurologique sévère immédiatement apres la vaccination , l’oms est au courant mais refuse de diffuser l’information , bien sur il va falloir indemniser les victimes !!
    malades, vous devez porter plainte contre le labo GSK qui a ruiné votre vie pour toujours, au pénal !!

Laissez un commentaire