Publié par le 30 mars 2011 dans Maladies, Santé physique, Santé publique

Narcolepsie et Pandemrix en Suède

Silence dans le reste du monde

Narcolepsie et Pandemrix en Suède

Le sujet numéro un en Suède hier était la narcolepsie et le vaccin Pandemrix de GlaxoSmithKline qui augmente le risque par quatre de devenir narcoleptique chez les enfants et les adolescents. Ailleurs dans le monde on félicitait presque l’OMS pour sa gestion de la pandémie de grippe A H1N1 tout en évitant de parler, encore une fois, de ce qui ne va pas.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Maladies | Santé physique | Santé publique |  |  |  |  |  |  |  |

Voici ce qu’on pouvait lire hier en Suède  au sujet du Pandemrix: Fem barn konstaterat sjuka: Det finns ett samband mellan svininfluensavaccinet och barn som drabbats av narkolepsi. Traduction: Cinq enfants malades: Il y a un lien entre le vaccin contre la grippe aviaire et les enfants qui sont devenus narcoleptique.  De fick narkolepsi efter vaccinationen: Sara Dunard-Reuter, 14 år, och Emelie Olsson, 12 år, drabbades båda av narkolepsi efter att ha blivit vaccinerade med Pandemrix. Traduction: Malade de la narcolepsie après avoir été vaccinées: Sara-Dunard-Reuter, 14 ans, et Emilie Olsson, 12 ans, toutes deux devenues narcoleptiques après s’être fait vacciner avec le Pandemrix.

Je pourrais continuer pendant des heures… Nous ne sommes plus dans les « peut-être » ou « il est possible que ». C’est de l’affirmatif. Premièrement, tout récemment, la plus haute instance en Suède qui surveille les produits médicaux et pharmaceutiques a présenté une étude préliminaire1 qui ne laisse guère de doute quant à l’augmentation des cas de narcolepsie chez les enfants et les adolescents vaccinés avec le Pandemrix.

Plus important encore, sur le site Internet de la télévision d’État SVT.se2 , des représentants de l’Agence des médicaments suggèrent à mots couverts aux parents des enfants qui souffrent maintenant de narcolepsie de faire des réclamations officielles auprès de Läkemedelsförsäkringen, qui est une compagnie d’assurance qui couvre les effets secondaires suite à un traitement thérapeutique.  On parle même de la possibilité de poursuive directement en justice GlaxoSmithKline, la compagnie pharmaceutique derrière le vaccin Pandemrix.

Plusieurs parents interrogés dans les médias sont fâchés d’avoir été trompés à ce point,  et dans certains médias on en est à se demander qui prendra le blâme. Si vous êtes parents d’enfants en jeune âge qui dorment beaucoup, comment pouvez-vous savoir si c’est normal: est-ce que c’est parce qu’ils sont jeunes ou bien s’ils souffrent de narcolepsie? Bien sûr, même si la grande majorité des enfants vaccinés ne souffriront pas de narcolepsie, ça demeure pas moins un stress pour les parents. De plus, après la narcolepsie, y’aura-t-il d’autres mauvaises surprises? Les Suédois ont l’impression d’avoir testé le vaccin pour GlaxoSmithKline.

En terminant, rappelons que le vaccin Arepanrix3 distribué au Canada était à toute fin pratique l’équivalent du Pandemrix. Quand c’est pour compter les morts et pousser la population à la vaccination, les médias au Canada ne se gênent pas, mais lorsque c’est pour parler des effets secondaires, c’est le quasi-silence. La preuve que vos médias de masse existent plus pour les corporations que pour votre bien-être!

Notes et références

  1.  A registry based comparative cohort study in four Swedish counties of the risk for narcolepsy after vaccination with Pandemrix – A first and preliminary report, by the Medical Products Agency []
  2.  Vågar jag vaccinera mitt barn? []
  3.  Feuillet de renseignements sur le produit ArepanrixMC H1N1 []
  1. Il n’y a pas qu’en Suède que le Pandemrix a provoqué des cas de narcolepsie. Des enfants en France en sont également victimes (le mien par exemple), et là, curieusement, on en parle pas !

    • Bonjour,

      Il y a la députée européenne Michèle Rivasi qui disait au début de mars:

      « Le risque d’avoir la narcolepsie au sein des enfants vaccinés est 9 fois plus élevé qu’au sein des enfants n’ayant pas été vaccinés. Des cas de narcolepsie associée à l’injection de Pandemrix ont aussi été signalés en Suède, en Islande, en Norvège, en France et au Portugal. En attendant les résultats définitifs d’investigations scientifiques plus poussées, les autorités sanitaires finlandaises ont décidé de suspendre les injections de Pandemrix. Car sa responsabilité est probable et « l’association observée si évidente qu’il est improbable que d’autres facteurs dits collatéraux puissent expliquer le phénomène » indiquent les autorités finlandaises. »

      J’en ai parlé dans cet article: http://sante.ameriquebec.net/2011/03/pandemrix-narcolepsie-h1n1-vaccin-1157.qc

      Les grands médias vont finir par en parler. Il faut à faire pression. Ça commence ici!

    • cauchois dit :

      apres les 200 malheureux enfants européens narcoleptique, il y a aussi une maladie trés proche mais difficile a identifier qui a été généré par le pandemrix, il s’agit du syndrome de fatigue chronique, gsk m’a laissé entendre qu’il y en aurait plus de mille en europe, moi je le suis à 42 ans, incapable de dormir, de vivre, epuisé a l’extreme en permanence, foutu comme ces enfants, il faut tous porter plainte avant l’échéance des trois anées apres la vaccination , contre le labo, vos depenses seront couvertes par votre assurance  » risque de la vie » que vous avez tous.
      pour plus d’info , mon blog : asso yvon cauchois victime du vaccin H1N1

  2. je suis victime du squalene dans le pandemrix comme 5700 européens qui ont fait confiance , j’ai le syndrome de la guerre du golf cette info m’a été confirmé par le service de pharmaco de gsk lui meme, sans le moindre regret! derriere le pandemrix il y a toutes les pathologies auto immunes de la narcolepsie, a la sep, le lupus…..encephalomyelite myalgique, asso victimes du vaccin pandemrix de gsk , cauchois.yvon@orange.fr

Trackbacks/Pingbacks

  1. Narcolepsie et Pandemrix en Suède | - [...] 12 ans, toutes deux devenues narcoleptiques après s’être fait vacciner avec le Pandemrix. Lire la suite… Tweet …

Laissez un commentaire