Publié par le 16 mars 2013 dans Prévention, Santé publique

La Saint-Patrick, pas une raison pour se rendre malade!

La Saint-Patrick, pas une raison pour se rendre malade!

La Saint-Patrick, malgré ce que plusieurs croient, n’est pas la fête de la pinte de Guinness. Saint-Patrick était un saint chrétien qui a évangélisé l’Irlande. Ce n’est pas en se soûlant de pub en pub qu’il aura réussi cet exploit.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Prévention | Santé publique |  |

Chaque année, la Saint-Patrick est une occasion pour faire la fête. Malheureusement, c’est souvent aussi une journée durant laquelle l’alcool coule à flot et durant laquelle les gens sont portés à surconsommer l’alcool.

Donc, la Saint-Patrick commémore ce saint irlandais, qui s’appelait à la naissance Maewyn Succat. Selon la légende, lors d’un sermon, Saint-Patrick aurait montré une feuille de trèfle, qui représentait pour lui la Trinité sainte. Ce serait peut-être une bonne idée aussi de ne pas dépasser trois consommations aujourd’hui, question de garder vos esprits « saints ».

En 2010, le défilé de la Saint-Patrick à Montréal s’était terminé de façon tragique alors qu’un jeune de 20 ans, qui était sous forte influence de l’alcool, s’était fait écraser par un char allégorique.

Saint-Patrick était un saint chrétien qui a évangélisé l’Irlande. Ce n’est pas en se soûlant de pub en pub qu’il aura réussi  l’évangélisation. Attention à votre consommation d’alcool durant les célébrations de la Saint-Patrick. En 2010, le défilé de la Saint-Patrick s’était terminé fatalement.

Bonne Saint-Patrick et pensez à boire avec modération.

Laissez un commentaire

4983string(0) ""