Publié par le 8 mars 2012 dans Prévention, Santé publique

Journée internationale des femmes: le CII désire ouvrir des perspectives aux fillettes

Journée internationale des femmes: le CII désire ouvrir des perspectives aux fillettes

Le conseil international des infirmières (CII), par l’intermédiaire de son Fonds pour l’éducation des fillettes (le Fonds), profite de la Journée internationale des femmes pour rappeler que la situation des femmes à travers le monde n’est pas encore à son meilleur. Il est important de commencer tôt, et c’est pour cette raison que le CII s’est donné pour mission de financer, dans des pays en voie de développement, la scolarité de fillettes et jeunes filles de moins de 18 ans orphelines d’infirmières. Pourquoi ne pas acheter un magnifique ourson en peluche « Florence Nightingale » pour la cause!

Partagez cet article

Sur le même sujet

Prévention | Santé publique |  |  |  |

Le conseil international des infirmières (CII) profite de la Journée internationale des femmes pour ouvrir des perspectives aux fillettes. Les infirmières partout dans le monde peuvent profiter de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2012, pour ouvrir des perspectives d’avenir à de nombreuses fillettes.

Le CII1, par l’intermédiaire de son Fonds pour l’éducation des fillettes (le Fonds), s’est donné pour mission de financer, dans des pays en voie de développement, la scolarité de fillettes et jeunes filles de moins de 18 ans orphelines d’infirmières. Le CII milite, de plus, pour la santé des femmes et s’oppose résolument aux mutilations génitales féminines. CII milite, de plus, pour la santé des femmes et s’oppose résolument aux mutilations génitales féminines.

Le Fonds2 pour l’éducation des fillettes finance, dans des pays en voie de développement, la scolarité de fillettes et jeunes filles de moins de 18 ans orphelines d’infirmières. Votre don au Fonds servira à l’achat d’uniformes, de chaussures et de manuels scolaires, ainsi qu’au paiement des frais de scolarité.

« Nous soutenons actuellement 188 filles : 30 au Kenya, 33 en Zambie, 37 au Swaziland et 88 en Ouganda. Toutes nos pupilles sont de jeunes orphelines d’infirmières qui, faute de notre soutien, ne seraient pas en mesure d’aller à l’école », peut-on lire sur leur site Internet. Vous pouvez faire un don en argent directement ou encore acheter des objets, comme le magnifique ourson de Florence Nightingale3.

Notes et références

  1. Le conseil international des infirmières []
  2. Le Fonds []
  3. Pour acheter l’ourson en peluche []

Laissez un commentaire

4983string(0) ""