Publié par le 28 février 2012 dans Prévention, Santé publique

Un texto sauveur de vie!

Un texto sauveur de vie!

C’est le mois du Coeur qui se termine au Québec alors que le mois de février est celui, selon la Fondation des maladies du cœur du Québec, durant lequel il y a le plus de décès causés par des maladies cardiaques. En Suède, c’était le mois où l’organisme « SMSlivräddare » (Texto sauveur de vie) recherchait 6000 nouveaux bénévoles pour devenir secouriste d’urgence pour faire de la réanimation cardiorespiratoire.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Prévention | Santé publique |  |  |

Le mois de février s’achève, et selon la Fondation des maladies du cœur du Québec, c’est le mois durant lequel le plus de gens perdent la vie à cause d’une maladie du coeur, comme un infarctus par exemple.

Des milliers de personnes se retrouvent en arrêt cardiorespiratoire par année à l’extérieur des murs des centres hospitaliers, et il n’y a pas toujours quelqu’un dans les alentours qui sait comment promulguer un massage de réanimation cardiorespiratoire. Par exemple, si un ami, un parent ou votre conjoint se retrouve en arrêt cardiorespiratoire, et que vous ne savez pas comment vous y prendre pour promulguer les premiers secours, vous allez sûrement signaler le 911. C’est bien, sauf que l’ambulance devra arriver en moins de dix minutes, autrement votre être aimé a bien peu de chance de survivre.

« SMSlivräddare » : un texto sauveur de vie

« SMSlivräddare1 », pouvant se traduire en français par « Un texto sauveur de vie », est un projet qui s’étend sur tout le territoire du Grand Stockholm et qui a pour but de sauver davantage de vies chez les personnes tombant en arrêt cardiorespiratoire. SMSlivräddare est un projet unique au monde dirigé par les centres hospitaliers Södersjukhuset et Karolinska Institutet à Stockholm.

L’idée est fort simple. Les personnes qualifiées pour promulguer les manoeuvres de réanimation peuvent s’inscrire sur le site Internet de l’organisme. Tout ce que ça prend, en plus de la certification en réanimation cardiorespiratoire, c’est un téléphone cellulaire qui peut recevoir des textos et être âgé de 18 ans et plus.

Il faut savoir que le facteur temps est le plus important quand il s’agit de sauver la vie d’une personne en arrêt cardiorespiratoire. Malheureusement, pour plusieurs raisons, dont la distance ou encore les conditions météorologiques, les services ambulanciers ne réussissent pas toujours à arriver à temps ou bien l’appel aux services d’urgence s’est fait trop tard. Enfin, chaque seconde est importante lors de situations d’urgence où une personne est en arrêt cardiorespiratoire. C’est là que le projet de Stockholm entre en jeu.

Comment ça marche ?

Lorsqu’un appel est fait aux services d’urgence, le personnel de la centrale téléphonique commence toujours par demander l’adresse où se trouve la ou les personnes dont la vie est en péril. S’il s’agit d’une personne en arrêt cardiorespiratoire, l’adresse en question, dans le Grand Stockholm, est aussi mise dans le programme du projet SMSlivräddare. Ainsi, tous les bénévoles qui se sont enregistrés dans le système et qui se trouvent dans un rayon de 500 mètres recevront un texto avec les détails de la situation et l’adresse exacte de la personne en arrêt cardiorespiratoire. Ainsi, les personnes qui reçoivent ce texto n’ont qu’à confirmer qu’elles acceptent la « mission » tout en se rendant sur place afin d’entamer les manoeuvres de réanimation si jamais les services d’urgence ne sont toujours pas arrivés.

Voilà un autre beau projet innovateur, comme la Suède nous y a habitué. Il suffisait pourtant que d’y penser! Pour conclure, il me semble que ce serait merveilleux si un centre hospitalier universitaire  en collaboration, par exemple, avec Urgences-Santé et un département en nouvelles technologies pouvaient étudier ce projet suédois et éventuellement le développer ici au Québec.

Notes et références

  1. SMSlivräddare.se []

Laissez un commentaire