Publié par le 21 février 2012 dans Maladies, Prévention, Santé publique

H5N1: l’OMS prend la chose au sérieux quant au virus aviaire mutant

H5N1: l’OMS prend la chose au sérieux quant au virus aviaire mutant

Suite à la mutation en laboratoire du virus H5N1 de l’automne dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) réunit des spécialistes pour se pencher sur la les risques. Une souche mutante hautement contagieuse de la grippe aviaire H5N1, un virus normalement retrouvé chez les oiseaux, mais qui a touché aussi l’Homme, particulièrement en Asie depuis quelques années, se transmettrait maintenant facilement entre les mammifères, donc aussi aux humains.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Maladies | Prévention | Santé publique |  |

Une souche mutante hautement contagieuse de la grippe aviaire H5N1, un virus que l’on retrouve en temps normal chez les oiseaux (grippe aviaire), mais qui a touché aussi l’Homme, particulièrement en Asie depuis quelques années, se transmettrait dorénavant et facilement entre les mammifères, donc aussi aux humains.

Ce qui semble très inquiétant est le fait que ce super-virus mutant aurait été délibérément créé au Centre médical Erasmus de Rotterdam, selon ce que rapportait le The Independent1.

Les résultats devaient être publiés dans les revues américaines Science et Nature,  lesquelles disposeraient déjà des résultats de l’expérience. Toutefois, les fonctionnaires du Conseil scientifique consultatif national pour la biosécurité ont demandé qu’il leur soit permis de scruter les premiers détails avant toute publication. L’OMS s’est penché sur la question la semaine dernière.

Suite à cette réunion,  qui a eu lieu en vase clos, les experts sont arrivés à la conclusion que les recherches sur le virus mutant H5N1 pouvaient se pourvuivre, mais qu’il était préférable de s’abstenir de publier les résultats. Donc, les chercheurs, qui avaient pris la décision de s’auto-censurer, ne devraient pas publier pour l’instant.

«Compte tenu du fort taux de mortalité qui lui est associé – 60% des personnes infectées sont décédées – tous les participants à la réunion ont souligné le niveau élevé d’inquiétude suscité par ce virus grippal dans la communauté scientifique et la nécessité de mieux le comprendre en poursuivant les recherches» a déclaré le Dr Keiji Fukuda, Sous-Directeur général chargé de la Sécurité sanitaire et de l’environnement à l’Organisation mondiale de la Santé.

Il faut rappelé que juste avant le début de la pseudo pandémie de grippe A H1N1 en 2009, Jane Burgermeister, qui a écrit, entre autres, pour Nature, le British Medical JournalThe ScientistReuters Health et The Guardian,  avait démarré le blog birdflu6662  afin d’alerter sur le fait que Baxter avait contaminé 72 kilos de vaccins pour la grippe saisonnière avec le virus de la grippe aviaire, c’est-à-dire le virus H5N1, le tout dans un laboratoire autrichien en février 2009.

Selon le Times of India, nous étions à une étincelle près d’une pandémie de grippe aviaire mondiale, soit le virus H5N1. Sachant maintenant que le virus à muté, la question n’est pas « est-ce qu’il y aura une pandémie de H5N1, mais plutôt quand? »

Petit retour en février 2009 alors que l’erreur de Baxter aurait pu engendrer une mutation du H5N1…

Notes et références

  1. The Independent []
  2. Birdflu666 []
  1. Bonjour a tous!
    Quel grande dame que Chantal Jolis…un départ trop hatif. -RIP-

Laissez un commentaire