Publié par le 27 octobre 2011 dans Médicaments

France: Incinération d’office des médicaments inutilisés

France: Incinération d’office des médicaments inutilisés

C’est au détour d’un fait divers que le quotidien Ouest-France a rappelé que les médicaments inutilisés doivent être incinérés. C’est ce qu’a appris à ses dépends une habitante de Vern-sur-Seiche en France

Partagez cet article

Sur le même sujet

Médicaments |  |  |  |

C’est au détour d’un fait divers que le quotidien Ouest-France a rappelé que les médicaments inutilisés doivent être incinérés. C’est ce qu’a appris à ses dépends une habitante de Vern-sur-Seiche. Son mari étant décédé le 14 octobre dernier des suites d’un cancer, elle a voulu rapporter à sa pharmacie les médicaments à la pharmacie. Selon l’intéressée, « La plupart des boîtes n’avaient pas été ouvertes, je pensais qu’il pouvaient servir à un autre malade. Certains étaient valables jusqu’en 2017 ». Remboursés à 100 % par la sécurité sociale, la valeur de ces médicaments avoisinaient les 2 750 euros.

Telle ne fut pas sa surprise d’apprendre du pharmacien qu’ils ne pourront pas servir à un autre patient. Ils seront incinérés. Même son de cloche à l’hôpital qui avait prescrit une chimiothérapie. Selon Ouest-France, l’association Cyclamed est chargée de la collecte des médicaments. Celle-ci a conclu des accords avec 52 centres d’incinération. On explique que la collecte des médicaments est très réglementé. L’association précise qu’il s’agit d’une « question de sécurité sanitaire. ». L’incinération éviteraient qu’ils finissent dans une décharge et polluer, par conséquent, les nappes phréatiques.

Peut-on les donner pour l’aide humanitaire ? La réponse est non. Cette redistribution n’est plus autorisée en France depuis 2009 à la suite des préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé. De plus, les organisations de solidarité internationale avaient constaté les effets contre-productifs. « On nous parle du trou de la Sécu, de la chasse aux fraudeurs. Mais il faudrait peut-être commencer par ne pas jeter l’argent par les fenêtres, » peste notre infortunée Vernoise.

Laissez un commentaire

4983string(0) ""