Publié par le 18 avril 2011 dans Prévention, Santé physique

Dons d’organes et de tissus

17 au 24 avril 2011: Semaine nationale du don d'organes et de tissus

Dons d’organes et de tissus

« Afin de poser un geste solidaire, il est simple d’aller signifier votre consentement au don d’organes et de tissus. Vous pourriez sauver plusieurs vies. Le seul inconvénient, c’est que vous pourriez sauver la vie de gens corrompus, de criminels ou encore de politiciens menteurs, mais ça c’est une autre histoire. On ne peut malheureusement pas choisir à qui seront greffés vos organes ou vos tissus. »

Partagez cet article

Sur le même sujet

Prévention | Santé physique |  |  |

Cette année, la Semaine nationale du don d’organes et de tissus se déroulera du 17 au 24 avril 2011. Le ministre de la Santé et des Services sociaux en profite pour rappeler à la population l’importance du don d’organes et de tissus et l’invite à en discuter avec leurs proches afin de faire connaître leur décision.

Le Registre national des consentements au don d’organes et de tissus, nouvellement instauré en février dernier, est l’une des principales mesures de la nouvelle Loi facilitant les dons d’organes et de tissus. Sous la responsabilité de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), ce registre, dont les données sont confidentielles, enregistre les consentements aux dons d’organes et de tissus après le décès. Ce nouvel outil s’ajoute au consentement signifié par l’autocollant apposé sur la carte d’assurance maladie et facilite les démarches en vue d’un éventuel prélèvement. Rappelons qu’en faisant un don d’organes et de tissus à son décès, une personne peut, à elle seule, sauver jusqu’à huit vies et redonner une meilleure qualité de vie à quinze autres personnes.

Le Québec participe aussi au Registre canadien de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires, une autre mesure visant à augmenter le nombre de donneurs vivants. Cette base de données, gérée par la Société canadienne du sang, sert à déterminer les possibilités de transplantation en tenant compte des paramètres de compatibilité entre des donneurs vivants et des receveurs. Ainsi, toute personne souhaitant donner un rein à l’un de ses proches, mais qui ne peut le faire en raison d’une incompatibilité pourrait venir en aide à d’autres receveurs grâce à ce registre.

Afin de poser un geste solidaire, il est simple d’aller signifier votre consentement1 au don d’organes et de tissus. Vous pourriez sauver plusieurs vies. Le seul inconvénient, c’est que vous pourriez sauver la vie de gens corrompus, de criminels ou encore de politiciens menteurs, mais ça c’est une autre histoire. On ne peut malheureusement pas choisir à qui seront greffés vos organes ou vos tissus.

Notes et références

  1. Signez don! []

Laissez un commentaire

4983string(0) ""