Publié par le 18 mars 2011 dans Médicaments, Prévention

Grippe H2N2: La propagande pour la vaccination version 2.0 est arrivée

Aurons-nous droit cette fois aux opinions opposées?

Grippe H2N2: La propagande pour la vaccination version 2.0 est arrivée

Bien oui, ils s’étaient tous trompés pour le H1N1, et voilà qu’on recommence la campagne de propagande pour un éventuel virus H2N2.

Partagez cet article

Sur le même sujet

Médicaments | Prévention |  |  |  |  |

Je lisais cet article récemment «Déjà une campagne contre la grippe H2N2 ? »1 :

Les gouvernements devraient entamer dès maintenant la vaccination contre une souche grippale qui pourrait être à la source de la prochaine pandémie, la H2N2. Telle est la proposition faite ce matin dans le magazine Nature par trois chercheurs du prestigieux Centre de recherche sur les vaccins des Instituts nationaux de la santé des États-Unis.

Ils s’étaient tous trompés pour le H1N1, et voilà qu’on recommence la campagne de propagande pour un éventuel H2N2, vous faisant croire qu’il faudrait déjà passer à la vaccination.

Maintenant, serait-ce possible d’avoir l’opinion d’autres spécialistes ?

Par exemple, celle du Professeur Peter Collignon.

Ce professeur, (quand même listé sur le site de l’OMS) suite à des études sérieuses, dit que la vaccination, en plus de pouvoir causer des effets néfastes chez les enfants, pourrait même avoir l’effet contraire. Par exemple, selon son étude, les gens vaccinés en 2008 dans son étude, auraient eu deux fois plus de risques d’avoir la grippe l’année suivante, soit 2009.

Infectious diseases expert Professor Peter Collignon has called for a review of Australia’s flu vaccine policy in light of the new research, but the Federal Government has defended its vaccination program.

Immunisation can be a sensitive issue, particularly when it comes to adverse effects in children.

Professor Collignon from the Australian National University (ANU) says the new research will only heighten sensitivities.

« What was a bit surprising when we looked at some of the data from Canada and Hong Kong in the last year is that people who have been vaccinated in 2008 with the seasonal or ordinary vaccine seemed to have twice the risk of getting swine flu compared to the people who hadn’t received that vaccine, » he said.2

Voyez-vous, ce professeur a fait son étude avec des données du Canada. Ne trouvez-vous pas ça étrange que Cyberpresse, dans son article,  au lieu de présenter son article sur le H2N2, n’ait pas plutôt parler de l’étude du Professeur Collignon ? Avant de passer à la propagande pour une autre vaccination massive pour une éventuelle pandémie, souhaitons que cette fois les médias auront la décence de nous fournir les deux côtés de la médaille.

Notes et références

  1. Déjà une campagne contre la grippe H2N2? []
  2.  Source []

Laissez un commentaire

4983string(0) ""